Les missions des CRER

Le CRER est la dernière zone de transit placée sous la responsabilité des forces armées. Ses missions consistent à :

Accueillir

accueillir les ressortissants et les informer de la situation générale,
effectuer des mesures de sécurité,
procéder à l'enregistrement de renseignements d'identité.


Préparer l'évacuation et le transport

rassembler les ressortissants en attendant l'évacuation par voie routière (V.R), voie maritime (V.M) ou voie ferrée (V.F),
constituer les groupes de personnes à évacuer,
coordonner les opérations d'embarquement avec les détachements de transits aérien et maritime,
assurer, si besoin est, le transport V.R jusqu'au point d'embarquement, sous responsabilité du MINAE.

Soutenir

assurer un soutien santé10 (médical et psychologique) des ressortissants,
être en mesure de les héberger et de les nourrir.

Rendre compte

renseigner le commandement de l'opération sur le nombre et l'identité des ressortissants arrivés au CRER, prêts à être évacués puis évacués (transmissions de données informatiques),
maintenir les liaisons avec les autorités civiles (ambassadeur, consul, autorités locales) et militaires (COMANFOR, attaché de défense).

L’effectif du CRER doit être absolument mixte car la présence de femmes, au coeur de situations souvent délicates, rassure les enfants et les ressortissants féminins.


La subordination du CRER

Au déclenchement de l’opération, le CRER est sous OPCON (contrôle opérationnel) du CPCO (Centre de planification et de conduite des opérations) et TACON (contrôle tactique) de l’attaché de défense du pays d’accueil.
A l’issue du transfert d’autorité vers le COMANFOR, le CRER lui est subordonné (OPCON).